Prédatrice

  • Souvenir de lecture
  • Titre : Prédatrice
  • Année : 2014
  • Editeur : Sonatine
  • Résumé : Céleste est professeur dans un lycée de Tampa en Floride. Mariée à Ford, policier de son état, ils forment un couple modèle et sont un exemple pour tous. La réalité est pourtant trompeuse et le désir malsain de Céleste pour les adolescents prépubère va l’entraîner de plus en plus loin dans une situation inextricable.
  • Mon humble avis : Attention sujet et livre polémique ! La pédophilie et surtout la pédophilie féminine sont des sujets, à ma connaissance, assez peu abordés dans la littérature en général mais encore moins dans un roman se rapprochant du thriller tel que celui de Nutting. Pour ce faire, l’auteur nous plonge dans l’esprit d’une prédatrice sexuelle, nous décrit avec moults détails les méandres de cet esprit dérangé et ses techniques de chasse à l’ado. C’est cru, souvent dérangeant mais toujours brillant et ce court roman au-delà de son sujet polémique révèle un auteur audacieux et talentueux. Sentiments contradictoires à la lecture de ce bouquin car si l’on est souvent horrifié par la perversité de son héroïne, force est de constater que l’auteur, grâce à une écriture ciselée et un humour toujours présent, pousse le lecteur à entrer en empathie avec ce petit bout de femme cruelle, sans remords et décidée à franchir toutes les limites communément admises en société. Il fallait oser et Nutting réussit l’exercice avec brio et intelligence et si ce livre n’est certainement pas à mettre entre toutes les mains il restera, à mon humble avis, comme un exemple de premier roman audacieux et addictif. Au delà de son aspect polémique la plume incisive de l’auteur permet, en filigrane, une critique acerbe de la middle-class américaine et de la bien-pensance en général et c’est là encore l’une des grandes qualités de ce texte. Décidément cette Alissa Nutting est un auteur à suivre et une fois de plus Sonatine a su nous dénicher une oeuvre à part. Chapeau bas pour cette association de talents.
  • J’achète ? : Avec toutes les réserves émises plus haut et si tu sais où tu mets les pieds tu découvriras une oeuvre maline,  perverse et brillante. Ici nous ne sommes pas dans l’érotisme toc d’un 50 nuances de gris mais dans le cru, le sale et si tu y es allergique reste plutôt loin de ce texte. Sinon tu découvriras un auteur prometteur et un bouquin troublant et particulier.

Alissa-Nutting-a-l-ecole-du-vice.jpg

18 commentaires

  1. En fait, c’est le genre de sujets qui, selon la façon dont il est traité, peut plaire ou complètement déplaire. Je ne sais pas du tout comme j’y réagirais, étant très sensible, mais la façon dont tu décris la narration de l’auteur peut être intéressante. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Comme toi, un ressenti très contradictoire. Un roman courageux qui ne tombe pas dans la pornographie car centrée sur la seule perversion de la prof mais aucune empathie pour elle, par contre. -_-

    J'aime

  3. Une prof couguar qui s’amourache de son élève… ça me rappelle quelqu’un mais ça ne me revient pas, pourtant il parait qu’il est connu… Manu ou un truc du genre.
    J’ai en stock (le bouquin, pas Manu et sa couguar) et j’avoue que plus d’une fois j’ai hésité à me lancer. Il va falloir que je tente le coup… un jour.

    Aimé par 1 personne

  4. Je n’avais pas l’intention de le lire mais suis tombée dessus par hasard à la bibliothèque. Il m’a mise très très mal à l’aise. Peut-être devrais-je relire Nabokov à titre de comparaison: je ne me souviens vraiment pas si c’est aussi cru, et me demande s’il est moins « choquant » qu’un homme séduise une jeune fille que l’inverse.
    Amicalement
    Nicole

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s