La quête

  • Souvenir de lecture
  • Titre : La quête
  • Année : 2013
  • Auteur : Robert Lyndon
  • Editeur : Sonatine
  • Résumé : 1072 aux portes de l’Anatolie. A Manzikert les chrétiens viennent de subir une défaite cuisante face aux forces musulmanes. La chrétienté est au bord du gouffre et divisée par les conflits entre catholiques et orthodoxes. Dans ce contexte troublé Vallon, un mercenaire franc, est chargée d’une mission qui le conduira du nord de l’Angleterre jusqu’au confins du Groenland à la recherche de faucons d’une espèce rare. De la réussite de leur entreprise dépendra le sort du fils d’un noble normand tombé aux mains des sarrasins et peut-être d’une partie de la chrétienté.
  • Mon humble avis : Je suis extrêmement fan des livres d’aventures mais également de la période médiévale décrite dans ce roman. Bercé par des auteurs tels que Patrick O’Brian ou Kipling et plus récemment par des auteurs comme Willocks et sa religion, je ne pouvais pas passer à côté de cette quête édité chez Sonatine. Le roman de Lyndon est un pavé de près de 1000 pages qui demanda à l’auteur plus de dix ans de travail et au vu de l’érudition et des descriptions de ce monde médiévale, on comprend aisément que l’auteur y est consacré une partie de sa vie. La quête est un immense roman d’aventure dont les personnages sont attachants bien que légèrement caricaturaux. Les descriptions des contrées traversées lors du périple de Vallon et de ses acolytes sont elle aussi à l’avenant c’est à dire imagées et précises et l’écriture fluide de Lyndon plonge le lecteur au coeur d’une période passionnante. Si, à mon humble avis , le roman manque parfois de souffle c’est là son seul défaut et il est vite gommé chaque fois que l’action reprend le dessus : on est ici dans le haut du panier du roman d’aventure et presque au niveau de l’indépassable religion de Willocks c’est dire le plaisir que j’ai eu à suivre les pérégrinations de Vallon à travers l’Europe. Le travail de Lyndon a payé, sa quête et le feu divin, suite parue en 2016, sont deux superbes romans d’aventures addictifs et jamais ennuyeux. Pour les grands enfants tels que moi ou plus simplement pour des passionnés de romans moyenâgeux , le plaisir pris à la lecture de tels romans sont sans nul autre pareil et en cela je me dois de rendre hommage à l’auteur. Merci Mr Robert Lyndon.
  • J’achète ? : Si tu es fan de romans de ce type tu ne peux décemment pas passer à côté de ce bouquin pour toutes les raisons évoquées plus haut. Sinon et pour l’expérience, je te le recommande fortement, tu pourras ainsi découvrir une période troublée et des pérégrinations haletantes.

aa

11 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s