Le messie du darfour

  • Titre : Le messie du Darfour
  • Année : 2016
  • Auteur : Abdelaziz Baraka Sakin
  • Editeur : Zulma
  • Résumé : Le destin et les sanglantes pérégrinations d’Abderahman, de tante Kharifiyya et d’Ibrahim Khidir dans un pays rongé par la guerre; une région où sévissent des mercenaires Janjawid massacrant à tour de bras tous les habitants non-musulmans de la région du Darfour. Une histoire de violence et de vengeance mais aussi d’espoir dans une région ravagée par la guerre.
  • Mon humble avis : Il est des livres que l’on a envie d’aimer. Un auteur soudanais éxilé politique fuyant la barbarie, des textes interdits qui circulent sous le manteau, des avis dithyrambiques, une thématique particulièrement intéressante, un éditeur passionnant, bref j’étais très motivé à l’idée de lire ce messie du Darfour. Je me procurais donc l’ouvrage et me lançais dans cette lecture avec une curiosité et une envie rare. Si les premières pages me confirmait le réel talent de conteur de Sakin je dus assez rapidement revenir en arrière pour ne pas perdre le fil de cette histoire mêlant personnages et époques différentes. Ce sera malheureusement le cas jusqu’au bout de ces 200 pages que je finissais avec l’impression pénible que l’auteur est définitivement passé à côté d’un grand roman. Ceci n’est que mon humble avis mais si certaines pages sont sublimes, marquantes et nimbés d’une poésie et d’un étrangeté rare, la construction du roman, son rythme et les pistes à peine esquissées puis abandonnées donnent à l’ensemble un aspect inabouti qui, s’il est volontaire, m’aura en tout cas gâché le plaisir de lecture que j’étais censé y trouver. La dénonciation du conflit Soudanais est ici exposée de la façon la plus crue et cela m’aura au moins permis de m’intéresser de plus près à ce conflit. Un livre sans doute important sur le fond mais je ne peux qu’émettre de sérieuses réserves sur la forme et c’est bien dommage.
  • J’achète ? : Avis mitigé tu l’auras compris, je te laisse seul juge de ton choix cette fois ci.
  • maxresdefault-5-e1492700436961.jpg

12 commentaires

  1. Oui, il y a des bouquins comme ça, qui ont un potentiel énorme mais qui n’arrivent pas à exprimer complètement le message qu’ils ont à faire passer.
    Dommage pour tout le monde : l’auteur, l’éditeur (qui ici, a une ligne éditoriale de belle qualité, je trouve) et finalement, le lecteur.
    Merci pour ton article.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s