Les monstres

  • Titre : Les monstres
  • Année : 2017
  • Editeur : Edilivre
  • Auteur : François Riera
  • Résumé : Les souche tiennent un bar restaurant au fin fond de l’Auvergne profonde. Ils sont avares, sales et odieux et pourtant leur commerce connaît un succès certain grâce aux magouilles mises en place par le couple machiavélique. La disparition d’un représentant de commerce précédée d’autres disparitions suspectes dans la région puis l’intervention de la police vont mettre à jour les habitudes particulières des gens de ce village.
  • Mon humble avis : Attention ouvrage particulier voir choquant ! Les lecteurs délicats ou férus de bonnes moeurs, les chantres du politiquement correct auront certainement le poil hérissé à la lecture de cette chronique. Le roman de Riera n’est pas à mettre entre toutes les mains tant il est question de saleté, de flatulences, de fornication morbide ou de festin cannibale. Les monstres narre le quotidien d’un couple en tout point ignominieux, Franck est lâche, sale,libidineux et cruel alors que Rachel est, elle, sans scrupule, exhibitionniste et alcoolique. Joli tableau vous en conviendrez ! Evidemment Les monstres est, à mon humble avis, un roman à prendre au troisième voir au quatrième degrés et l’humour qui s’en dégage m’a souvent fait penser aux sales blagues de Vuillemin ou au gros dégueulasse de Reiser. J’avoue avoir pris du plaisir à la lecture de cette lecture atypique, les personnages sont immondes mais cocasses, l’auteur ne nous épargne aucune de leurs flatulences dans un langage fleuri et si certaines situations, notamment celle de l’église, sont plutôt maladroites et outrancières d’autres sont réellement plaisantes et le rythme du roman participe à la réussite de cette oeuvre qui se révèle être une expérience de lecture tout à fait intéressante. Je ne peux que saluer l’originalité de l’entreprise et la prise de risque pour cet auteur encore méconnu mais dont le style, le vocabulaire et l’outrance démontrent un talent certain. A cette lecture certains seront pris de nausée et jetteront le bouquin à la poubelle, d’autres dont votre humble serviteur, passeront un bon moment de lecture. Riera ne fait pas dans la demi-mesure vous l’aurez compris et c’est là tout ce qui fait la préciosité de ce petit ouvrage qui j’espère trouvera son public.
  • J’achète ? : Définitivement oui. D’une part pour me dire ce que tu en a pensé car l’humour que j’y ai trouvé n’est pas partagé par tous ( voir les critiques assassines sur babelio ) et d’autre part parce que le bon goût n’est pas toujours garant de qualité en littérature. Tente l’expérience et tu plongeras dans les plus bas instincts de l’être humain, dans le sordide et la monstruosité. C’est crade évidemment mais tellement jouissif.
  • IMG_8692 - Copie.JPG

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s