Quand on n’a que l’humour…

  • Titre : Quand on a que l’humour…
  • Année : 2017
  • Auteur : Amélie Antoine
  • Editeur : Michel Lafon
  • Résumé : Edouard est le plus grand humoriste de son temps, une star adulée et choyée par des millions d’admirateurs. Terré dans sa loge, submergé par le trac, il entend la foule venu l’acclamer qui s’amasse dans les travées du stade de France. L’humoriste est pourtant un homme tourmenté par un passé douloureux, un homme qui doute et se raccroche au rire comme à une bouée de sauvetage. Dans la salle, le siège réservé à son fils reste désespérément vide…
  • Mon humble avis : Comme tout un chacun, la vie d’un blogueur littéraire est faite de hauts et de bas, de découvertes enivrantes mais aussi d’échecs cuisants. Ce fut récemment le cas avec le pourtant très estimé Vilnius Poker de Ricardas Gavelis. Un bouquin considéré par beaucoup comme un chef d’oeuvre mais dont je dus arrêter la lecture au bout d’une centaine de pages. Trop confus, trop abscons, je me suis résigné à laisser ce bouquin de côté pour l’instant. Je sortais donc de cette demi lecture avec un sentiment de frustration et d’inachevé me donnant l’envie de me plonger dans un texte plus léger et abordable. Quand on n’a que l’humour, le dernier roman d’Amélie Antoine me parut être alors la lecture parfaite pour retrouver le plaisir de lire. J’abordais donc ce texte avec curiosité et envie mais aussi je dois bien l’avouer, une once de soulagement. Les premières pages me confirmèrent rapidement ce sentiment : l’écriture d’Antoine est simple et directe, l’auteur n’est pas une grande styliste mais quelques trouvailles d’écriture viennent agrémenter son oeuvre de manière efficace et originale (chaque phrase de fin de chapitre se retrouve au commencement du suivant par exemple). Les pages s’enchaînent sans que l’on s’en aperçoive et s’il m’arrive (trop?) souvent de parler de lecture addictive nous sommes ici devant l’un des exemples les plus marquants qu’il m’ait été donné de lire. En effet l’histoire de cet humoriste malheureux est tout simplement captivante, le ton juste et empathique. Tout le talent d’Antoine réside dans la description de ses personnages, dans l’acuité de sa description d’un homme perclus de doutes, d’espoir et de contradictions. Nous sommes ici dans l’humain, dans la réaction d’un homme face à la gloire mais aussi et surtout dans la relation d’un père avec son fils. C’est joli, émouvant, jamais mièvre et encore une fois addictif au possible. C’est populaire aussi, ce mot me revenait sans cesse en tête au cours de cette lecture, Oui Quand on n’a que l’humour est un roman populaire dans le sens noble du terme. Un livre qu’on voudrait offrir à ceux qui ne lisent pas, le roman que tout le monde devrait aimer… Oui j’aurais aimé plus de pathos, moins de retenue dans les sentiments mais aussi une fin plus surprenante (ceux qui l’ont lu sauront exactement de quoi je parle et ce n’est là que mon humble avis) mais malgré ces quelques regrets je garderais de cette lecture un souvenir ému et pour cela je ne peux que m’incliner devant le talent de l’auteur : Merci Amélie pour ces quelques heures de plaisir et pour cette histoire simple et passionnante.
  • J’achète ? : Evidemment que oui. Pour toutes les raisons évoquées plus haut mais aussi parce qu’il s’agit d’une belle histoire, d’un récit poignant et universel : un père et un fils qui n’auront pas eu assez d’une vie pour se retrouver.

14 commentaires

  1. Ainsi vous êtes un blogueur littéraire… j’avais rapidement lu, comme à mon habitude, spécialiste en lecture diagonale … blagueur 🙃 littéraire.
    Je doute que ce soit le cas , maintenant que j’ai pu apprécier quelquefois votre prose …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s