La petite danseuse de quatorze ans

  • Titre : La petite danseuse de quatorze ans
  • Auteur : Camille Laurens
  • Editeur : Stock
  • Année : 2017
  • Résumé : La petite danseuse de quatorze ans est une sculpture mondialement célèbre d’Edgar Degas. Oeuvre révolutionnaire pour l’époque, décriée par certains, adulée par d’autres, la sculpture du maître déchaina les passions jusqu’à devenir une référence dans le monde de l’art et une oeuvre majeure du peintre et sculpteur parisien. Dans cette ouvrage, Camille Laurens part sur les traces du jeune modèle, nous livre une analyse approfondie de la place de cette sculpture dans l’histoire de l’art ainsi qu’une recherche approfondie sur le funeste destin de Marie van Goethem.
  • Mon humble avis : Soyons clair je ne suis ni de près ni de loin un spécialiste de l’histoire de l’art. Edgar Degas, le nom me disait évidemment quelque chose mais avant de me pencher sur ce texte de Laurens je ne connaissais ni son oeuvre ni sa vie et je n’avais jamais entendu parler de cette petite danseuse de quatorze ans considérée comme un véritable chef d’oeuvre et un trésor de l’histoire de l’art. Curieux de nature, avide de parfaire ma petite culture, je me lançais donc dans cette lecture avec beaucoup de curiosité et d’envie. Dans ce texte, aussi court que passionnant, Laurens part sur les traces de cette Marie Van Goethem qui servit de modèle au maître. Petit rat de l’opéra, à une époque ou cette courte carrière tenait autant de la prostitution que d’un dur labeur, l’auteur nous dépeint la vie de cette jeune fille misérable mais aussi du destin de toutes les jeunes filles pauvres en cette fin de XIX ieme siècle. Avec une rare empathie, voir une passion assumée, Laurens part sur les traces de ce modèle, au physique certainement ingrat, qui servit de modèle à Degas pour tenter de gagner quatre sous à une époque où le travail des enfants était chose commune. Tout en mêlant cette recherche à un questionnement sur la place de cette sculpture et de son auteur dans l’histoire de l’art, Laurens délivre un texte érudit, touchant, jamais ennuyeux sur le petit destin de cette enfant. Par bribes, avec minutie ( surtout dans la dernière partie ) Laurens se livre à une véritable enquête pour tenter d’en savoir plus sur Marie. C’est beau, fascinant et maîtrisé à la perfection par une auteure qu’on sent impliquée dans son texte,en empathie totale avec son personnage. Un régal de lecture vous dis-je et ce pour deux raisons principales : pour le texte car cette recherche est édifiante et addictive mais aussi pour la vulgarisation sur une oeuvre d’art ô combien importante. Que demander de plus ? Avec La petite danseuse de quatorze ans on se divertit, on s’instruit, on est ému ( notamment les dernières lignes qui sont superbes ) et on en redemande, déçu de devoir achever cette lecture et laisser cette oeuvre d’art marquante qu’on a appris à connaître et à aimer. Encore une fois : un régal. Chapeau bas Mme Laurens…
  • J’achète ? : Sans aucun doute, un livre marquant, malheureusement trop court mais un vrai plaisir de lecture rare et précieux. Si ces quelques lignes et mon humble avis ne t’ont pas convaincu j’en serais fort déçu alors bouge ton petit corps ( pour ne pas dire autre chose ) et va immédiatement te procurer cet ouvrage !

22 commentaires

  1. Si ma mémoire ne me fait pas défaut, Degas avait voulu, avec cette petite danseuse, faire un parallèle avec la physiognomonie (méthode selon laquelle la nature d’une personne se lit sur ses traits) très en vogue à l’époque en accentuant le côté simiesque des traits de la gamine pour qu’il cadre plus avec ce qui était considéré comme les traits reflétant le stupre et la perversité. Une statue d’apparence innocente en protestation sociale…du grand art

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s