Peace and death

  • Titre : Peace and death
  • Année : 2017
  • Auteur : Patrick Cargnelutti
  • Editeur : Jigal Polar
  • Résumé : Le corps d’Odette est découvert, fracassé au bas des escaliers de la maison de retraite des lilas. Portes fermées, impossibilité théorique d’accéder à cette partie de l’établissement, les questions sont multiples pour le lieutenant Alvarez dépêchée sur les lieux. L’enquête s’annonce ardue pour la policière qui n’aura de cesse de démêler l’écheveau d’une histoire qui la conduira des plaines du Nevada aux confins de la Californie, des vagues de l’atlantique à la France métropolitaine.
  • Mon humble avis : Quatre sans quatre vous connaissez ? Il s’agit tout simplement de mon webzine préféré. Consacré à la littérature policière ou noire, quatre sans quatre est un blog sérieux et sobre. Des avis tranchés émis par des contributeurs brillants et passionnés bref un excellent blog pour ceux qui auraient la curiosité d’y jeter un oeil. Pourquoi faire la publicité d’un blog concurrent me direz-vous ? Tout simplement parce qu’il se trouve que ce site est celui de l’auteur du roman dont nous allons deviser aujourd’hui. Et oui les blogueurs peuvent avoir du talent et Patrick nous le prouve grâce à ce texte certes perfectible, mais emplit d’une réelle sincérité et d’un vrai savoir faire. Le roman de Cargnelutti démarre sur les chapeaux de roue, le postulat de départ est intrigant et augure de belles promesses. Peace and death est un polar mâtiné de road-movie, un roman qui traverse l’océan auprès d’un couple passionné par la vie et l’amour, un couple dont le destin va croiser les grands événements de son époque, deux personnages complexes pour qui l’amour qu’ils se portent mutuellement est le seul idéal. D’une écriture simple et efficace l’auteur passe d’un continent à l’autre avec des fortunes diverses : autant la partie américaine m’a paru passionnante autant le personnage du lieutenant Alvarez m’a laissé de marbre. L’auteur n’arrive pas à esquiver quelques longueurs, surtout dans le milieu du roman et la traversée de l’atlantique qui je l’avoue m’a paru bien longue. Malgré ces quelques réserves Peace and death reste néanmoins un bon polar, une oeuvre ambitieuse, un bouquin qui se démarque de la production habituelle par son originalité mais aussi par la passion évidente de son auteur. Pour cela, pour les promesses contenues dans ce bouquin, pour le couple Colette et Rob, j’attendrais le prochain roman de Cargnelutti avec beaucoup d’impatience et de curiosité.
  • J’achète ? : Tu peux. Si la partie centrale du roman peut paraître assez longue et si ce roman aurait gagné en intensité avec une cinquantaine de pages en moins, il reste néanmoins un polar haut de gamme, plein de références littéraires et musicales, une oeuvre à découvrir. Assurément.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s