Zykë l’aventure

  • Titre : Zykë l’aventure
  • Auteur : Thierry Poncet
  • Année : 2017
  • Editeur : Taurnada éditions
  • Résumé : Cizia Zykë l’homme aux milles vies, l’aventurier écrivain, le baroudeur magnifique. Lorsque Thierry Poncet le rencontre au fin fond d’un PMU, celui-ci n’en est encore qu’aux balbutiements de la gloire. Embauché sur le champ comme secrétaire Poncet, s’engage alors à mettre ses pas dans ceux du fantasque albanais, s’ensuit une vie d’aventures, d’épreuves, d’excès mais aussi de liberté.
  • Mon humble avis : 1985, Cizia Zykë débarque dans le monde de l’édition française comme un ouragan. Son premier titre Oro est un best-seller et les suivants vont également connaître des succès foudroyants. Dans ses romans populaires Zykë raconte ses aventures aux quatre coins du monde, ses textes sont bruts, crus et addictifs. En quelques apparitions chez Pivot ou sur canal plus le colosse d’origine albanaise devient la coqueluche des médias et pour certains un mythomane avéré. Thierry Poncet rencontre Zykë au milieu des années 80 , il devient son secrétaire, son homme de confiance mais aussi son ami. Ensemble ils parcourent le monde, boivent copieusement, se droguent plus que de raison et fréquentent les bordels de tous les continents. Poncet est de toutes les aventures, sa soif de liberté est sans égale, sa fidélité sans pareil. Dans Zykë l’aventure l’auteur choisit de nous conter l’envers du décor, le quotidien auprès de Zykë, les séances d’écritures interminables et les coups de folie d’un homme dont l’esprit de liberté fut sans limite. Oui Zykë fut un homme hors-norme, un baroudeur, un drogué, un mégalo mais il fut aussi un ami fidèle vivant à la marge, selon des principes qu’il n’a jamais renié bref, un homme entier. Poncet participa activement aux succès de Zykë et cela se voit : ce témoignage se lit comme un roman, c’est cru, passionnant, drôle et excellemment bien écrit. Avec une maestria impressionnante l’auteur égrène ses souvenirs, le duo d’aventuriers parcourt le monde, plonge dans la jungle birmane puis se perd dans le bush australien ou dans les bars thaïlandais. Zykë l’aventure est un texte sans concession, loin du politiquement correct, un texte libre, excessif et ça fait du bien. Un texte d’homme également, surement misogyne, parfois cruel mais sans jamais se départir d’une certaine classe, peut-être celle de Brassens qui offrait des fleurs aux prostituées, une élégance qui n’existe plus. Vous l’aurez compris j’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce témoignage chez Taurnada Editions. J’ai ri des pérégrinations européennes de nos héros à bord de leur mythique Rolls-Royce, j’ai tremblé avec eux dans la ferme birmane encerclée et j’ai été ému lorsque, ultime déchéance, ils ont sombré dans des délire héroïnés sous un pont de la capitale hollandaise. Un livre témoignage mais sans doute aussi un livre hommage pour un homme charismatique, mégalo, tyrannique, généreux, un soudard au grand coeur, un homme mort dans le dénuement à Bordeaux en 2011. Un régal combien de fois devrais-je vous le répéter ?
  • J’achète ? : Nous étions jeunes et larges d’épaules, bandits joyeux, insolents et drôles. Si ces paroles éveillent en toi un vague souvenir, si dans les années 80 tu as dévoré Oro puis Sahara ou si plus simplement tu désires faire une virée en enfer avec une belle bandes de salopards alors ce bouquin t’es destiné.

22 commentaires

  1. Et si le livre vous plaît, chez le même éditeur, retrouvez  » haig  » en 3 volumes, écrits par le même « coupable » . Haig, un héros d’aventure crée, par zykë, et thierry poncet….

    Aimé par 1 personne

  2. « le duo d’aventuriers parcourt le monde, plonge dans la jungle birmane »
    Et soudain surgit face au vent
    Le vrai héros de tous les temps
    Bob Morane contre tout chacal
    L’aventurier contre tout guerrier

    (pardon, mais ça m’est venu instantanément en tête)

    Pas le genre de livre que je lis, mais pourquoi pas un jour pour changer !

    Aimé par 1 personne

  3. Un très bon roman, sans concession, un concentré d’émotions, un patchwork au rythme endiablé, derrière lequel se cache une sensibilité sans artifice… Mon seul regret, l’avoir déjà lu. Je découvre votre blog, Franck, votre chronique sur ce roman me donne envie d’explorer vos autres découvertes. Merci.

    Aimé par 1 personne

  4. Je n’ai pas lu tous les romans de Cizia Zykë, juste les principaux, mais j’ai eu un très grand plaisir de retrouver son univers débridé. De plus l’envers du décor, comme le souligne Lord Arsenik, est vraiment intéressant et passionnant.

    Aimé par 1 personne

  5. Un souvenir qui me vient spontanément du bouquin ? En Inde la scène de la visite de la maison avec la découverte des cabinets comunicants avec la cour des porcs… j’en ai encore mal aux abdos des crampes de rire…impossible à raconter en gardant son sérieux !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s