Dernière sortie pour wonderland

  • Titre : Dernière sortie pour wonderland
  • Auteur : Ghislain Gilberti
  • Année : 2017
  • Editeur : Ring
  • Résumé : Au cours d’une soirée, Alice Price étudiante et artiste de la scène underground, se voit proposer une drogue inconnue jusqu’alors. Les effets du stupéfiant la propulse dans un monde inconnu. Au bord de l’overdose, guidé par un étrange lapin blanc la jeune fille va pénétrer dans un monde parallèle : l’univers fantasmagorique et pervers de Lewis Carroll.
  • Mon humble avis : J’avoue que je ne connaissais pas du tout l’oeuvre de Lewis Carroll avant de m’attaquer à ce roman de Ghislain Gilberti. Pour moi Alice au pays des merveilles était un conte pour enfant et je n’avais que de brefs souvenirs du dessin animé tiré de l’oeuvre de l’auteur britannique. Avant de lire ce bouquin je prenais donc quelques renseignements sur Caroll et quelle ne fut pas ma surprise de constater que la vie privée de l’auteur fut entièrement dédiée à sa passion perverse pour les très jeunes filles. Pédophile le mot est lâché et semble tout à fait adapté pour ce photographe amateur qui brûla la majorité de ses clichés quelques temps avant sa mort ( l’infime partie restante donne un avant-goût de ce que devait être sa collection…) Mais revenons au roman de Ghislain Gilberti puisque c’est de cela qu’il s’agit. Entreprise de désacralisation, roman à tiroirs, plongée dans un monde psychédélique, ce bouquin bascule sans cesse du monde imaginaire au monde réel puis à l’époque victorienne où vécut l’illustre auteur. J’avoue avoir été passionné par les passages plus réalistes mais beaucoup moins par le monde fantasmagorique où bascule Alice. Question de goût, j’ai toujours eu beaucoup de mal avec les romans de ce type et celui-ci n’à pas été une exception. Je reconnais quand même à l’auteur un certain savoir faire dans la narration, une maîtrise absolue dans la construction complexe de son roman et des idées à foison. Si dernière sortie pour wonderland  est un roman tout à fait agréable à lire et plutôt passionnant je me dois de préciser que certaines scènes (la relation d’Alice et de son bourreau principalement) sont d’une perversité rare et certains pourraient être effrayés voir choqués par les actes immondes de Carroll. L’oeuvre magistrale d’un auteur doit-elle faire oublier les perversions de l’homme ? La question est vaste et d’actualité. A mon avis la réponse est définitivement négative mais cela n’engage que moi…
  • J’achète ? : Si tu as le coeur accroché et du goût pour les mondes fantasmagoriques, si tu es prêt à te lancer dans une expérience assez inédite alors ce bouquin t’es destiné. Si au contraire tu es sensible et plutôt terre à terre alors passe ton chemin camarade !

6 commentaires

  1. Tu m’en apprends une pour Lewis Carroll, je ne savais pas du tout ! Pas sûr de le lire un jour du coup, c’est vraiment dégoûtant… Oui, il y a des tas de trucs que je peux supporter, mais lire des oeuvres d’un écrivain pédophile, c’est trop. Mais chacun son ressenti, il y a aussi des trucs que j’encaisse mieux que d’autres 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Après Charlie Chaplin, Lewis Carroll… OMG ! J’en apprends des vertes et des pas mûres dernièrement. Pour ce qui est de Alice au pays des merveilles, j’ai toujours trouvé cette œuvre zarbi et me suis toujours dit que l’auteur avait dû fumer des trucs pas nets pour en arriver là. Je reste coite… ( je m’attends à lire des révélations sur la véritable personnalité de Walt Disney à tout moment) 😦
    Je passerai donc mon chemin cette fois-ci Franck !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s