L’amour propre

  • Titre : L’amour propre
  • Auteur : Olivier Auroy
  • Editeur : Intervalles
  • Année : 2018
  • Résumé : Waan est masseuse dans un institut de massage sélect au coeur d’un quartier chic de la capitale. Née d’un père français et d’une mère thaïlandaise la jeune métisse vit sous le joug de monsieur Victor, un homme mystérieux dont le passé trouble est intimement lié à celui de la jeune fille. Depuis quelques temps Waan se pose des questions et ses souvenirs d’enfance refluent. Et si Mr Victor n’était pas son protecteur mais son bourreau ? Et si la disparition brutale de son père n’était pas un accident ?
  • Mon humble avis : Je ne connaissais pas Olivier Auroy avant de découvrir ce texte que l’auteur a eu la gentillesse de me faire parvenir sur mon île de l’autre côté de la planète. Je profite du reste de ces quelques lignes pour remercier les auteurs qui chaque semaine me font confiance et bravent des frais d’envois exorbitants pour me faire parvenir leurs oeuvres, merci à vous encore une fois, merci pour votre opiniâtreté et votre passion. Mais revenons à l’amour propre, un thriller qui fut une jolie surprise et dont je garde un excellent souvenir de lecture. Si l’intrigue n’a rien d’original le texte d’Auroy est écrit de main de maître avec une construction sérieuse, un vrai soucis du détail et une plume fluide et élégante. Dès les premières pages le lecteur est happé par une ambiance mystérieuse et l’auteur parvient à maitriser à la perfection l’équilibre entre la précision, parfois la rudesse du propos et la langueur sensuelle propre au salon de massage où exerce l’héroïne. Waan est un beau personnage, à la fois forte et fragile, l’un de ces personnages qui force l’admiration et pousse le lecteur à revenir au texte avec un plaisir certain. Vous l’aurez compris j’ai bien aimé l’amour propre, j’ai adoré la partie thaïlandaise, les flash-backs et la dernière partie plus trépidante avec une fin qui laisse libre cours à l’imagination du lecteur. Si le roman est réussi c’est aussi grâce aux histoires secondaires, au soin apporté par l’auteur pour que chacun des personnages ait une histoire propre, souvent lourde et chaotique, c’est là l’un des talents indéniable d’Auroy. De plus L’amour propre traite de sujets graves ( prostitution, domination, destins brisés, désir, condition de la femme) sans pathos, avec une acuité rare tout en conservant un suspens propre à ce type de littérature. C’est fort, malin, brillant bref c’est une jolie réussite et un excellent thriller que voilà !
  • J’achète ? : Oui sans aucun doute. Un texte addictif, dépaysant, dur parfois mais plein de mystère, peuplé de personnages passionnants et d’un suspens intense. Que demander de plus pour un thriller ?

7 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s