Bluff

  • Titre : Bluff
  • Auteur : David Fauquemberg
  • Editeur : Au vent des îles
  • Année : 2019
  • Résumé : Bluff est la dernière ville à l’extrême sud de la Nouvelle-Zélande. Depuis que ses usines ont fermé, la cité est moribonde et seuls quelques pêcheurs tentent de gagner leur vie sous les assauts des bourrasques venues de l’antarctique. À l’Anchorage café, un étranger s’accoude au bar. Il est français et personne ne le connait. Bientôt embauché sur le navire de Rango Walker, le frenchy va découvrir l’âpreté de la vie des pêcheurs de langoustes.
  • Mon humble avis : David Fauquemberg est un écrivain aventurier, un voyageur qui parcourt les continents. Du pacifique à Cuba, de l’Australie à l’Argentine, l’auteur français fait partie de cette grande lignée d’écrivains tels que Kessel, Stevenson ou Loti. Des auteurs souvent passionnants, qui plongent leurs plumes dans le voyage et les rencontres. J’avoue que je n’avais jamais entendu parler de Fauquemberg avant de découvrir ce Bluff,  mais le fait que ce récit soit édité par Au vent des îles, l’excellent éditeur tahitien, m’a mis en confiance et après quelques avis glanés ça et là, je me décidais à acquérir ce roman où il était question d’amitié virile, de voyages au long cours et de tempête dantesque. Et puis la lecture, un rythme lent, des descriptions superbes, une amitié naissante, des traversées sans fin. Car Fauquemberg ne se contente pas d’une histoire, ni d’un lieu. De superbes passages de navigation autour des îles polynésiennes parsèment son roman, des légendes sont évoquées et les anciennes fables des peuples premiers du pacifique ponctuent le récit principal pour faire de Bluff cet objet particulier, unique et dépaysant. J’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture, je me suis enthousiasmé pour ces personnages entiers, j’ai été transporté par le récit et l’écriture élégante de l’auteur. Un auteur qui ne juge jamais, un auteur qui observe et rend compte avec en filigrane un constat terrible sur l’arrivée de la modernité dans ces îles. Pour cela et pour les précieux monologues de Rango Walker, évoquant ses terres, ses dieux et ses coutumes, je ne peux que recommander Bluff de David Fauquemberg.
  • J’achète ? : Oui sans hésitation, en plus d’une histoire de pêche passionnante et de tempête, tu découvriras dans Bluff les légendes polynésiennes, les croyances maories. Tu apprendras que les navigateurs polynésien traversaient le pacifique en se guidant uniquement avec les étoiles, tu parcourras des lagons magnifiques et tu découvriras une culture encore trop méconnue. Et puis le dépaysement et l’élégance, ça n’a pas de prix, non ?

9 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s