La trahison des jacobins

  • Titre : La trahison des jacobins
  • Auteur : Jean-Christophe Portes
  • Année : 2019
  • Editeur : City Editions
  • Résumé : Été 1792. Une moiteur constante étouffe les parisiens. Prêtes à fondre sur les révolutionnaires, les troupes austro-prussienne campent à quelques lieux de la capitale. La tension est partout : aux Tuileries où le roi complote pour sauver la monarchie mais aussi dans les rues, où les sans culottes font régner la terreur et où la moindre parole déplacée peut valoir de voir sa tête fichée au bout d’une pique. Dans cette période troublée le lieutenant Dauterive lui, n’a qu’un but : retrouver le jeune Joseph tombé aux mains d’un réseau pédophile opérant à Bicêtre, la prison des fous, des voleurs et des enfants.
  • Mon humble avis : La trahison des jacobins est le cinquième volume des aventures de Victor Dauterive, lieutenant de gendarmerie emporté dans le tumulte de la révolution française. Ceux qui suivent francksbooks assidument – oui, oui, il y en a, et j’en suis le premier étonné – savent que je suis particulièrement fan de cette série et cet opus ne me fera pas changer d’avis, bien au contraire. En effet, jamais épisode n’a été plus tendu, plus haletant, plus traversé d’un souffle, que cette trahison des jacobins. Dauterive a mûri, il s’est délesté de l’influence de Lafayette, est devenu plus dur, plus violent et rien ne l’arrête dans sa recherche du jeune Joseph. Une fois de plus, Portes nous régale par son érudition, par la finesse de ses descriptions et par sa façon brillante de décrire ce Paris révolutionnaire et bouillonnant. À l’image de son jeune héros, les personnages ont gagné en épaisseur, Olympe de Gouges passionara et icône féministe en avance sur son temps, Joseph le jeune orphelin torturé et l’immonde Dossonville, exécuteur des basses oeuvres de Danton. Tous se croisent dans un ballet savamment orchestré, où le rythme ne faiblit jamais, où les rebondissements sont incessants. Comment évoquer ce roman sans parler de la scène finale ? Sans parler de ce que l’on a surnommé la deuxième révolution ? Une scène décrivant la prise d’assaut des Tuileries par les révolutionnaires, une scène obscène de violence, de cruauté, où le sang se répand sur les pavés de Paris comme un fleuve tumultueux. Cet épisode, tiré d’une réalité historique, vaut à lui seul que l’on se penche sur cet excellent roman de Jean-Christophe Portes. J’avoue que l’évolution de Dauterive est également pour beaucoup dans cette chronique dithyrambique. Autrefois un peu falot, le jeune homme a pris du caractère, il est plus sombre plus déterminé, plus sensuel aussi, et c’est un plaisir de suivre son évolution tandis qu’en arrière fond la ville devient folle. Moins alambiqué que l’épisode précédent, plus tendu, plus noir, ce roman est une grande réussite, un plaisir de lecture et j’envie vraiment les lecteurs qui vont découvrir cette superbe série historique.
  • J’achète ? : Sans aucune, aucune hésitation. Comment ne pas être passionné par cette période de l’histoire française ? Comment ne pas succomber aux charmes d’Olympe de Gouges ? Comment ne pas frissonner devant la description hyper réaliste de ce que fut l’infâme Bicêtre ? Une grande réussite, encore une fois.

7 commentaires

  1. Excellente chronique, comme très souvent. Fan de romans historiques, ta note de lecture tombe à pic : je viens de terminer la série des Cadfaël, d’Ellis Peter, et je me demandais vers quoi me tourner. En plus, le 18e siècle, c’est une époque qui m’intéresse.

    Aimé par 1 personne

  2. Je connais peu le 18ème français, ta chronique donne vraiment envie.

    Je suis pour le moment obsédée par la série des Matthew Shardlake de C.J Sansom (meurtres au 16ème siècle/ Réforme/ Cromwell/ Henry VIII) qui est excellente.
    Erudition, évocation historique puissante, langue soignée et un personnage principal atypique. C’est tellement bon que je m’oblige à lire trois à quatre bouquins entre chaque tome pour ne pas finir la série trop rapidement 😀

    Merci à Clovis pour le conseil de lecture.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s