Tu seras un homme mon fils

Ce n’est pas dans mes habitudes, sur ce blog, de parler de ma vie personnelle. Pourtant je vais faire une exception ce soir avec la publication d’un texte du grand Rudyard Kipling qui correspond tout à fait à la situation que je vis actuellement.

Mon fils – le dernier qui vivait encore près de moi – s’envole dans quelques jours pour une longue aventure Coréenne avant de rejoindre le sud de la France pour y finir ses études.

Voici le message que j’aimerais lui laisser. C’est un classique évidemment, mais peut-être que certains d’entre-vous ne le connaisse pas encore et si c’est le cas, je serais ravi de vous avoir fait découvrir ce superbe poème.

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie

Et sans dire un mot te mettre à rebâtir,

ou perdre en un seul coup le gain de cent parties

Sans un geste et sans un soupir ;

Si tu peux être amant sans être fou d’amour,

Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,

Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,

Pourtant lutter et te défendre,

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles

Travesties par des gueux pour exciter des sots,

Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles,

Sans mentir toi-même d’un mot,

Si tu peux rester digne en étant populaire,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,

Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,

Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître,

Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,

Rêver, mais sans jamais laisser ton rêve être ton maitre,

Penser sans n’être qu’un penseur,

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,

Si tu peux être brave mais jamais imprudent,

Si tu sais être bon, si tu sais être sage,

Sans être moral ni pédant,

Si tu peux rencontrer triomphe après défaite

Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête,

Quand tous les autres les perdront,

Alors les rois, les dieux, la chance et la victoire,

Seront à tout jamais tes esclaves soumis,

Et, ce qui vaut mieux que les rois et la gloire,

Tu seras un homme, mon fils.

 

C’est pas beau ça !!!!!

 

 

21 commentaires

  1. Très beau texte que je découvre et qui confirme que l’éducation parentale est primordiale pour bâtir une société plus responsable. J’ai connu et vais encore connaître bientôt cette même situation. Mais curieusement, « Tu seras une femme, ma fille » n’a pas le même poids.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour, je suis maman d’un garçon de 21 ans, très courageux, fort je ne saurai dire. Seul sans doute le temps le fera et en décidera, les rencontres et mon accompagnement sur son chemin.
    Il est bon de lire et relire ces quelques lignes tendres et sages pour m’accompagner moi-même 🦋.

    Aimé par 1 personne

  3. Franck,

    Quand mon fils est né, je lui ai aussi offert ce texte dans un beau cadre. Depuis, il le conserve précieusement dans tous ses déménagements et s’efforce d’être en accord avec. Bien cordialement.

    @Salamandre11

    >

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s