Shibumi

 

  • Titre : Shibumi
  • Auteur : Trevanian
  • Editeur : Gallmeister
  • Année : 1979
  • Résumé : Nicholaï Hel mène une vie tranquille, retiré dans son château du pays basque. Cet apatride à l’allure débonnaire est pourtant un tueur implacable, un homme élevé dans le japon d’après guerre, initié aux techniques d’assassinats les plus raffinées, les plus efficaces. L’irruption de Melle Stern, rescapée d’une tuerie récente, va mettre le feu aux poudres dans sa vie bien rangée.
  • Mon humble avis : En cette période de grande disette littéraire, l’irruption de ce roman original a été pour moi une grande bouffée d’air frais. Alors que les bouquins se succédaient, les uns après les autres, sans provoquer de réel intérêt, sans même déclencher l’envie d’en parler, ni en bien ni en mal, je tombai sur ce Shibumi. Une histoire d’espionnage à priori, un texte considéré par beaucoup comme le chef d’oeuvre de Trevanian. Sans grande conviction je me plongeais alors dans ce texte et là, ô miracle, j’étais happé dès les premières pages de ce roman inclassable. Trevanian, de son vrai nom Rodney William Whitaker, fut un auteur mystérieux, refusant les photos et les interviews, un homme vivant reclus dans sa propriété du pays basque français, tout comme Hel, le héros de ce roman. Un héros inclassable, maître de GO et expert en arts martiaux, nourri de culture chinoise et japonaise et fils d’une comtesse russe. Ce tueur aux dons exceptionnels, cet homme qui vécut mille vies, est un héros marquant, un personnage en recherche de perfection, d’excellence personnelle : le fameux Shibumi. Roman protéiforme, roman d’apprentissage, roman d’espionnage, roman engagé, philosophique, ce patchwork d’idées et de réflexions est d’une liberté folle et même si la seconde partie, plus centrée sur l’intrigue mêlant la CIA et la Mother company, m’a paru bien moins convaincante, l’humour et certains personnages, comme celui du cagot – un tartarin basque, poète et fort en gueule – , emporte l’adhésion. Shibumi est un roman libre, et ce n’est pas si courant. L’auteur peut s’égarer dans des grottes basques pendant plusieurs chapitres – pas les meilleurs – puis nous faire partager son avis tranché sur les traits de caractère qui différencient un américain d’un français – hilarant et d’une acuité certaine – puis basculer dans le roman d’espionnage pur et dur avec des meurtres, de l’action et des rebondissements. Inclassable vous dis-je. Inclassable et marquant, comme toute la première partie se déroulant en Asie, avec de superbes descriptions, une analyse très fine et passionnante de l’esprit japonais, et l’éclosion d’un personnage tellement marquant qu’il fut repris des années plus tard par un des meilleurs auteurs de polars américain, j’ai nommé l’illustre Don Winslow.
  • J’achète ? : Les yeux fermés. Un bouquin d’une originalité folle, une charge sans concession contre l’occident matérialiste, un roman rare, libre, magnétique. Shibumi, retenez bien ce titre et surtout, surtout, ne passez pas à côté de ce texte.

14 commentaires

  1. Waouh ! Ça a l’air d’être une sacrée lecture. Quand j’ai ouvert la newsletter, ce titre étrange a failli me faire passer directement à autre chose (je suis difficile sur les titres) mais je suis contente d’avoir lu le résumé ainsi que votre avis. J’ai bien envie de plonger dans cette lecture, je pense que je vais la noter sur ma liste d’envie, merci beaucoup. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour ce livre est en rupture de stock envie de l’avoir merci à vous

    Très cordialement, Madame Sarrazin Psychologue clinicienne, Psychothérapeute, criminologue, victimologueExpert Judiciaire près la Cour D’Appel de Lyon

    https://www.psychologuesarrazin.fr/ https://one-voice.fr/fr/index.html Adresse du cabinet : 108 boulevard Louis Blanc, 69400 Villefranche sur Saône / portail en fer avec un interphone puis une porte en bois marron brut, ouvrir et ne pas la refermer SVP, puis une porte en bois rose sur la gauche la seconde porte= c’est le cabinet Sarrazin, entrez librement et installez vous en salle d’attente, merci.

    EXPERTISE pour la GENDARMERIE : indiquer aux justiciables qu’ils ne pourront pas rester dans la salle d’attente, apporter leur pièce d’identité, entretien d’environ d’1 heure à 1 heure 15.

    Se garer : le cabinet est proche du Musée Dini; parking des Ursulines (300 mètres) , parking gratuit des viaducs, parking des jardiniers, parking dans la rue nationale.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai découvert ce livre sur les conseils de ma libraire . Seule je ne l’aurais même pas ouvert .. Comme quoi il faut toujours écouter sa libraire… Un vrai coup de coeur ( d’ailleurs je l’ai déjà prété.. ) Un livre original, un personnage attachant ..

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s