Le nantais

Titre : Le nantais

Auteur : Carl Pineau

Editeur : Lajouanie

Année : 2020

Résumé : Greg Brandt est un flic à la retraite. Dans son minuscule local d’une cité nantaise, il tente de sortir des jeunes de l’enfer de la drogue. Le vol de soixante-dix kilos d’héroïne, au 36 quai des orfèvres, va faire voler en éclat sa tranquillité. Une jeune policière est assassinée puis l’étau se resserre autour du vieil enquêteur lorsque ses proches sont directement inquiétés.

Mon humble avis : Et voilà que s’achève la trilogie des nuits nantaises par l’excellent Carl Pineau. Après les années 80, puis 90, l’auteur s’attaque aux années 2000 et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça dépote ! À l’image de la décennie qu’il dépeint, le texte de Pineau est âpre, rude, extrêmement violent. Oublié le code d’honneur des voyous des décennies précédentes, les bandes organisées n’ont aucune pitié et un seul objectif : faire de l’argent à tout prix et par n’importe quel moyen. Plus étouffant que les deux tomes précédents, plus centré sur la personnalité de son personnage principal, le nantais est un polar pur jus, un texte sombre. Brandt est malade, fatigué, blessé par la vie, revenu de tout. Dans cet opus, le vieil enquêteur livre son dernier combat, son baroud d’honneur. Pour décrire ce crépuscule, Pineau opte pour un style direct, concis, allant à l’essentiel. Dans le nantais l’action est omniprésente, les rebondissements s’enchaînent et ne laissent aucun répit au lecteur. C’est efficace, addictif, ramassé sur un laps de temps court et, encore une fois, ultra violent. Âmes sensibles s’abstenir ! Pour conclure, il y a un peu de tristesse à voir s’achever cette trilogie, un peu de regrets à l’idée de ne plus jamais croiser Dario, Greg et les autres. Pour ces heures de lecture plaisantes, pour la richesse de ces personnages, pour le plaisir tout simplement, nous ne pouvons que remercier Carl Pineau, en espérant avoir de ses nouvelles très bientôt.

J’achète ? : Il me semble qu’il serait judicieux de lire cette trilogie dans l’ordre, bien qu’il soit largement possible de commencer par cet opus. Et oui, je conseille ces romans consacrés aux nuits nantaises. Pour l’acuité du propos, pour le savoir-faire de son auteur et pour le témoignage implacable sur une époque qui a perdu ses repères.

2 commentaires

  1. Hello Franck
    Je viens de commander la trilogie après avoir lu les premières pages de l’Arménien. J’ai hâte de commencer la lecture. La voix narrative du coiffeur me happe déjà. Enorme. Merci once again!
    La bise 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à francksbooks Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s