Meurtres pour rédemption

Titre : Meurtres pour rédemption

Auteur : Karine Giebel

Année : 2010

Éditeur : Fleuve éditions

Résumé : Marianne a vingt ans, elle est incarcérée à perpétuité pour un triple meurtre. Marianne est incontrôlable, violente, droguée. Redoutée par les autres détenus et haïe par les surveillants, elle n’a plus aucun espoir, jusqu’au jour où des flics en civil viennent lui faire une proposition qui la mènera aux limites de la raison humaine.

Mon humble avis : Ça faisait longtemps. Longtemps que je ne m’étais pas fait plaisir avec un polar français. Au départ, il s’agissait de souffler entre deux classiques, de m’offrir une récréation. Le choix de Giebel ne s’était pas imposé, je me décidais un peu au hasard pour ce pavé, après avoir lu un avis dithyrambique sur un réseau social. Et puis la lecture, les premières pages, une écriture sèche, sans fioritures, une ambiance si tendue que je me demandais comment Giebel pouvait réussir à tenir le rythme sur plus de sept cent pages. Et, ô surprise, le pari est tenu, et haut la main. Meurtres pour rédemption est un excellent roman policier où les rebondissements se succèdent, où les protagonistes sont finement campés, notamment cette Marianne revenue des enfers. Bien sûr l’accumulation de violence pourra heurter certaines âmes sensibles, bien sûr certaines péripéties paraîtront un tantinet artificielles aux lecteurs avertis, n’empêche que l’on se prend à aimer cette petite terreur et qu’on lui pardonne tout, et surtout ses excès. C’est intense, dramatique, rarement caricatural. C’est un excellent roman noir contemporain et ce n’est pas si courant. Bravo, Karine Giebel.

J’achète ? : Comme d’habitude, j’arrive après la bataille. Giebel ne m’a pas attendu pour rencontrer un immense succès, et c’est tant mieux. Pour ceux qui, comme moi, ne tiennent pas compte de l’actualité ou des rentrées littéraires successives – même le mot me paraît incongru ! – je ne peux que vous conseiller de découvrir cette auteure.

17 commentaires

  1. Karine Giebel, j’en entends parler depuis longtemps par une amie, super fan de cette auteur. J’ai d’aillleurs retrouvé ses propos dans ta chronique : « tenir le rythme sur plus de 700 pages, elle le fait ». J’en ai trois sur mes étagères, des Giebel, il faut que je m’y mette ! Merci pour cette chronique !

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai lu il y a 5 ou 6 ans. Et relu il y a peu. Mais la 1ère fois, lorsque je l’ai eu fini , il m’a été impossible de me replonger dans un livre qu’il soit polar ou autre, tant ce « Meurtres pour rédemption  » m’avait marqué. Et il en a été de même pour les personnes à qui je l’ai fait lire.

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai été refroidie sur un autre roman d’elle, Toutes blessent, la dernière tue, parce que je trouve que les scènes de violence sont souvent un peu trop présentes à mon goût. Mais ça fait un bout de temps que je me dis qu’il faut que je lise ce roman pour me faire un autre avis. Je me le renote 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Je suis comme toi, je n’ai lu cette auteure que dernièrement (Toutes blessent, la dernière tue) et j’ai été soufflée !! A l’occasion je vais me laisser tenter pour recommencer l’aventure ! Merci à toi pour cette chronique.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s